mercredi 22 décembre 2010

Interprétation d'un rêve de tortues

Rêve de tortues

1- Récit du rêve


Je vois dans une piscine plusieurs bébés tortues. Une personne près de moi en mange une. Autour de la piscine, à l'extérieur, d'innombrables tortues identiques sont accolées aux paroies du rocher. Je suis horrifié. J'en aperçois d'autres traînant un ou plusieurs poissons égorgés pour les manger. Puis l'eau de la piscine prend la couleur du sang. Je me vois alors dans une caverne et je suis angoissé à l'idée d'être obligé, pour en sortir, d'emprunter des passages très étroits.

2- Contextualisation
Je suis un homme de 28 ans. je vis seul dans un studio. J'ai eu une petite amie mais notre aventure fut très brève pour des raisons que je préfère taire. J'ai du mal à en finir avec mes études supérieures pour plusieurs raisons, principalement parce que je travaille pour les financer. Je me sens de moins en moins motivé pour les poursuivre et mes recherches d'emploi stable se soldent régulièrement par des échecs. Mes relations familiales sont très décousues et instables. J'ai en revanche de solides relations amicales notamment avec quelques amis d'enfance. La crise économique et le fait que le métier auquel je me destine ne soit pas très demandé sur le marché de l'emploi me rendent pessimiste en ce qui concerne mon avenir professionnel.

3- Interprétation
a- Je vois dans une piscine plusieurs bébés tortues

La piscine est dans certaines religions un bassin destiné à des rites lustraux. Le lustre est la cérémonie purificatrice célébrée tous les cinq ans. L'eau du baptême est une eau lustrale. Dans l'Antiquité la lustration est la cérémonie publique ou privée de purification des personnes ou des lieux. La piscine dans votre rêve évoque donc indirectement l'idée de "mal" présupposée par celle de purification. Celle-ci est en effet l'acte par lequel on lave d'une souillure quelque chose ou quelqu'un par des cérémonies religieuses en vue de le voir recouvrer la pureté morale. La pénitence purifie le pécheur. Le début de votre rêve nous installe tout de suite dans une atmosphère éthico-religieuse où des êtres sont plongés dans une eau lustrale destinée à les purifier de leurs péchés ou à entretenir leur pureté originelle. Les bébés tortues forment des images surdéterminées en ce sens qu'elles concentrent plusieurs significations; ceci s'explique par le fait que le rêve, faute de pouvoir représenter les relations logiques entre les idées comme nous le faisons quand nous parlons normalement, va les condenser en une ou quelques images. Ici, les bébés tortues renvoient d'abord aux enfants, vos frères et soeurs ainsi que vous-même. Nous voici dans la sphère familiale. En raison jeune âge l'enfant symbolise l'innocence, la pureté, la bonté mais aussi la vulnérabiblité, l'ignorance et l'extrême fragilité.L'enfance est l'état de l'innocence antérieure à la faute. C'est pourquoi les enfants sont souvent représentés sous des traits d'enfants. C'est aussi pourquoi l'enfance est une constante de l'enseignement évangélique et de toute une fraction de la mystique chrétienne : ainsi la voie d'enfance de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, rappelant (Matthieu, 18, 3) : " Si vous ne devenez comme des petits enfants vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. " Ou Luc, 18, 7 : " Clelui qui ne recevra pas le Royaume des Cieux comme un petit enfant n'y entrera pas. "
Faisons un premier bilan : ces bébés tortues que vous voyez dans la piscine symbolisent la pureté, l'innocence et l'insouciance que vous avez connues dans l'enfance au sein de la cellule familiale. Vous Afficher l'image en taille réellevous souvenez particulièrement de cette période édénique car elle présente, d'aprés ce que l'on peut deviner de vos discours, un contraste frappant avec la vie que vous n'alliez pas tarder à connaître. De quel type de vie s'agit-il ? Pour répondre à cette question il faut que nous nous intéressions à la tortue : par sa carapace ronde comme le ciel sur la dessus, et plate au-dessous comme la terre, la tortue est une représentation de l'univers. C'est pourquoi dans l'imaginaire collectif elle est à la fois mâle (ciel) et femelle (terre) et symbolise le père créateur  ainsi que la mère ou terre nourricière. La tortue apparaît d'ailleurs ainsi aussi bien en Extrême-Orient, chez les Chinois et Japonais, qu'au centre de l'Afrique noire, chez les peuples de la bouche du Niger, Dogons et Bambaras entre autres.Dans la mesure également où elle est massive, puissante et pourvue de quatre pattes plantées dans le sol comme les colonnes du temple, elle est cosmophore, elle porte le monde, ce qui l'apparente à d'autres puissants animaux tels le grand crocodile, la baleine ou grand poisson, et même le mammouth que la majorité des peuples sibériens considèrent comme une divinité du dessous des eaux. Dans les sépultures impériales chaque pilier repose sur une tortue. Selon certaines légendes c'est une tortue qui supportait le pilier du ciel, abattu Afficher l'image en taille réellepar Kung Kung le maître des Titans. La tortue est en Inde un support du trône divin. Enfin dans l'Antiquité la tortue est une sorte de toit que les soldats romains construisaient en imbriquant leurs boucliers pour se protéger des projectiles ennemis. Il n'est pas nécessaire de développer davantage le symbolisme de la tortue. On aura entrevu le sens fondamental de cet animal quelles que soient par ailleurs les formes qu'il peut revêtir à travers les mythes et les légendes : la tortue est dans votre rêve la représentante de l'instance parentale toute puissante, bienveillante et protectrice. L'image des bébés tortues est en réalité une association de deux êtres :
l'enfant et la mère unis toute la vie par un cordon ombilical qui, après

avoir été organique, continue d'exister dans l'inconscient sous la forme d'un cordon
 ombilical psychique. Ainsi, cette première partie de votre rêve :"Je vois dans une piscine plusieurs bébés tortues" signifie que vous vous remémorez de façon nostalgique l'âge d'or de votre enfance où votre rapport à vos partents, en particulier à votre mère, était tellement fusionnel qu'il vous était impossible de dissocier l'autre de vous. Vous viviez avec "le sentiment océanique", cette impression de ne faire qu'un avec le Grand Tout, bienfaiteur et protecteur.
b- Une personne près de moi en mange une

Vous notez que cette personne près de vous vous est inconnue. Par ailleurs vous ne la voyez même pas. Comment expliquer ceci ? Habituellement quand on essaie de se penser soi-même on a de soi une représentation objective qui peut certes être fidèle à notre image matérielle mais qui peut aussi, quand certains motifs peu avouables l'imposent, être impersonnelle et dématérialisée. Cette même image de soi désincarnée reste forcément proche de nous puisqu'elle est nous et que l'on ne peut être dissocié de soi. Dans votre rêve cette personne est vous-même et la proximité est l'expression de l'identité et de l'équivalence entre elle est vous. le fait que vous soyez présent à vous-même sous une forme indéterminable, qui ne permet pas de vous reconnaître immédiatement, vient d'être en partie expliqué : ce sont des motifs généralement répréhensibles qui conduisent à dissimuler sa propre personne, un peu comme dans la vie ordinaire quand on se cache pour commettre un délit et qu'on le nie après l'avoir commis. Dans tous ces cas on est un dissimulateur, on cache la vérité, parfois on peut aller jusqu'à fermer les yeux ou agir dans l'obscurité pour ne pas voir les actes condamnables que l'on accomplit. En rêve vous agissez donc comme vous le feriez en réalité. On ne va pas tarder à voir quels sont ces motifs qui vous forcent à vous dissimuler à vous même. Vous faites remarquer une chose que vous avez omise dans le récit de votre rêve : la personne qui mange le bébé tortue semble le faire avec délectation et éprouve à cette occasion un plaisir insjgne. Vous poursuivez en précisant que vous avez l'impression d'éprouver vous-même ce plaisr comme si au fond c'était vous qui mangiez ce bébé tortue. On a vu que ce dernier est une image composite de lamère et de l'enfant. Il s'agit donc de vous, enfant, en train de "dévorer" votre mère avec délectation. Rappelons ici que l'incorporation orale est chez l'enfant le premier mode par lequel il s'approprie le monde extérieur. Il ne s'agit pas pour lui de dévorer au sens propre les objets et les personnes mais de s'inscrire avant tout dans une relation organique aux objets et d'installer, d'affirmer ainsi sa propre subjectivité dans l'univers des objets. En tant que sujet on ne peut exister sans l'objet. La rupture d'avec ce dernier peut avoir des effets pathologiques graves qu'il faut prévenir par l'édification d'une relation objectale d'autant plus bénéfique qu'elle sera profonde. Cette appropriation de l'autre au service de la construction de soi peut s'effectuer de diverses façons : par le regard, le toucher... Dans la vie quotidienne ne dit-on pas "dévorer du regard" ? Embrasser quelqu'un n'est-ce pas une façon symbolique de le dévorer ? Si un repas devait s'arrêter à notre premier contact avec la nourriture on ne ferait en fait qu'embrasser celle-ci. Dans son rapport à la mère l'enfant est exclusif et possessif. Il ne tolère pas de la partager avec qui que ce soit. Son amour est démesuré. Il aime tellement sa mère qu'il veut s'identifier à elle par l'incorporation orale : cette deuxième étape de votre rêve est donc la reviviscence d'une relation affective passionnée à votre mère. En "dévorant" votre mère vous tendez à restaurer l'état d'indifférenciation initial qui caractérisait votre rapport à elle. Ce rapport était dépourvu de toute dimension conflictuelle. Voilà peut-être le motif principal de la dissimulation de votre personne dans votre rêve. Chaque bébé tortue de votre rêve est l'un de vos frères associé à votre mère. Voilà que l'un d'eux, vous-même, sépare la mère de tous les autres enfants pour en faire sa propriété exclusive en recourant à un procédé archaïque : l'incorporation orale et donc "cannibale". C'est probablement cet égocentrisme infantile toujours sommeillant en vous mais devenu peu compatible avec votre éthique actuelle qui explique votre présence méconnaissable dans le rêve.
Comment expliquer qu'à votre âge (28 ans) vous réagissiez comme l'enfant des premières années de votre vie ? D'après ce que vous m'avez raconté vous rencontrez des difficultés : vos relations amoureuses sont rares et chaotiques; vous appréhendez l'avenir et n'avez plus foi en votre présent. Tous ces obstacles que vous avouez avoir du mal à surmonter vous contraignent à battre en retraite pour retrouver, d'une part l'amour passé auquel vous n'avez trouvé aucune compensation dans le présent, d'autre part la sécurité et l'insouciance abolies par la nécessité de faire face à la réalité et à l'adversité.
c- Autour de la piscine, à l'extérieur, d'innombrables tortues identiques sont accolées aux Afficher l'image en taille réelleparoies du rocher

On a vu que les deux premières scènes de votre rêve reproduisent la sérénité du milieu familial et en particulier la relation privilégiée à votre mère, relation que vous avez rétablie par régression sous la pression de vos difficultés actuelles insurmontables. Par conséquent le fait que l'on soit maintenant à l'extérieur signifie que vous êtes à l'extérieur de cette cellule protectrice mais que vous n'en êtes pas trop éloigné malgré les années qui ont passé puisqu'on est "autour" de la piscine. Certes dans la réalité votre domicile personnel est éloigné de celui de votre mère, mais la proximité psychologique, elle, n'a jamais été anéantie et c'est précisément elle que le rêve reproduit ici au moyen de la proximité de la piscine. Pourquoi les tortues sont-elles accolées aux paroies du rocher ? Le symbolisme le plus évident du rocher est celui de l'immobilité, de l'immuable. Dans la peinture chinoise le rocher est opposé à la cascade comme le yang au yin, comme le principe actif mais non agissant au principe passif mais impermanent. La permanence du rocher peut représenter celle d'un principe suprême. C'est ainsi que dans le Cantique d'adieux de Moïse on trouve les paroles suivantes :"Il est le Rocher, son oeuvre est parfaite car toutes ses voies sont le Droit. C'est un Dieu fidèle et sans iniquité, il est rectitude et justice" (Deutéronome, 32, 4). Rappelons enfin le rocher du désert dont Moïse fait jaillir la source, fontaine de vie. Par ailleurs le rocher spirituel d'où coule le breuvage de vie est expressément identifié par Saint Paul au Christ (I, Cor., 10, 4). Pour vous, la tortue-mère est donc associée à un principe immuable, un modèle irremplaçable qui demeurera dans votre coeur éternellement semblable à lui-même (de ce point de vue il est yang) quels que soient les événements et changements que vous puissiez connaître (de ce point de vue il est yin dans la mesure où il représente la cascade des événements de votre vie). La mère n'est-elle pas d'ailleurs la source de la vie au sens biologique; elle est aussi pour vous votre fontaine de vie : quand les déceptions viennent tarir le moral n'est-ce pas en s'abreuvant de la tendresse d'une mère que l'on peut de nouveau irriguer notre esprit et retrouver notre courage ? Pourquoi les tortues sont-elles innombrables dans votre rêve ? La multiplication d'une réalité a une fonction d'insistance. Dans la vie ordinaire nous utilisons ce procédé, nous répétons plusieurs fois le même mot ou le même geste pour signifier l'importance que nous lui accordons. C'est pour les mêmes raisons que nous faisons se succéder plusieurs points d'exclamation ou d'interrogation. Dans votre rêve la multiplication des tortues n'a d'autre fonction que celle-ci : exprimer la valeur, le prix, l'importance inestimable de la personne qu'elles symbolisent, à savoir la mère.
d- Je suis horrifié:
N'oublions pas que la personne de la mère n'évoque pas seulement des caractères positifs comme l'amour ou la protection qui sont inséparables de sa fonction de mère nourricière. D'autres traits, opposés ceux-là, sont tout aussi inhérents à son image. En effet, pour être protectrice et nous prémunir du danger elle doit être puissante, voire omnipotente. Il n'est donc pas contradictoire qu'un même caractère évoque deux sentiments contraires simultanément, ou successivement, ou l'un à l'exclusion de l'autre. La proportion de l'un ou l'autre sentiment dépend par la suite étroitement du vécu individuel de chacun. Par ailleurs face aux puissances naturelles (foudre, marées, tornades, séismes, éruptions volcaniques...) nous pouvons être à la fois admiratifs et terrifiés car ces puissances phénoménales nous rappellent notre vulnérabilité. Or les parents représentent pour l'enfant des puissances naturelles (voire surnaturelles) invincibles. Si elles le protègent, elles sont aussi pour lui une menace. Elles peuvent donc évoquer à la fois pour lui de l'admiration et de l'horreur. La masse de la tortue, sa force têtue, l'idée de puissance que suggèrent ses quatre courtes pattes l'apparentent à d'autres puissants animaux comme le grand crocodile des cosmogonies mezo-américaines. Pourquoi peut-on être horrifié par un être qui nous protège et qui devrait de ce fait nous rassurer ? On vient de le voir : parce qu'il nous est supérieur et qu'il peut nous détruire. Pourquoi le ferait-il s'il est là pour nous protéger ? Si sa loi est transgressée la sanction est assurée. N'oublions pas en effet que les parents ne donnent pas que des droits aux enfants; ils leur imposent des obligations et celles-ce seraient sans valeur s'il n'y avait pas de sanction à la clé. Dans votre rêve l'horreur est prédominante et le sentiment de sécurité est relégué au second plan. Dans la vie ordinaire on se retrouve dans cette situation quand on sait que notre protecteur a davantage de raison de nous punir que de nous protéger. Quels sont alors les délits que vous avez commis et qui sont passibles de sanction ? On peut déjà en déceler un au début de votre rêve quand vous vous accaparez la personne de votre mère au détriment de tous les autres membres de la famille exposant par conséquent ceux-ci à un péril mortel. Cette tentative d'éviction équivaut à une tentative d'homicide passible de la peine capitale. C'est elle seule qui peut expliquer la présence exclusive de l'horreur et de l'angoisse dans votre rêve à la vue de l'être omnipotent qu'est ce juge suprême : votre mère. C'est probablement votre remords lié à vos impulsions fratricides qui explique votre présence dans l'eau purificatrice de la piscine. Cette image exprime donc aussi la recherche de l'absolution des péchés, ce "mal" dont on avait parlé au début de cette interprétation.
e- J'en aperçois d'autres traînant un ou plusieurs poissons égorgés pour les manger :
Afficher l'image en taille réelle
Le poisson est associé à la naissance en raison de l'élément eau dans lequel il vit et qui évoque le liquide amniotique dans lequel on baigne avant la naissance. Par ailleurs le poisson est symbole de vie et de fécondité en raison de sa prodigieuse faculté de reproduction et du nombre infini de ses oeufs. Enfin, comme le poisson vit dans l'eau on poursuivra le symbolisme en y voyant une allusion au baptême : né de l'eau du baptême le chrétien est comparable à un petit poisson, à l'image du Christ lui-même. Le poisson de votre rêve est une représentation de vous-même subissant le supplice consécutif à vos désirs répréhensibles en raison de leur caractère égocentrique : vous passez du monde sacré, symbolisé par la pureté de l'eau baptismale, à celui du profane, symbolisé ici par le fait d'être traîné à terre et d'être ainsi humilié (humain vient de humus la mousse qui pousse sur le sol). En étant traîné, vous êtes rabaissé jusqu'à terre, déchu du paradis originel après avoir été égorgé.
f- Puis l'eau de la piscine prend la couleur du sang :

Par vos souhaits immoraux vous avez souillé le milieu dans lequel vous étiez, autrement dit vous avez altéré votre propre condition. C'est donc vous seul qui êtes responsable de votre déchéance. La transparence de l'eau est opacifiée par la couleur du sang. Le sang peut certes dans certains contextes symboliser toutes les valeurs solidaires du feu, de la chaleur et de la vie, de la beauté, de la noblesse, de la générosité et de l'élévation. Mais il peut aussi avoir un symbolisme opposé, quoique pas tout à fait opposé au précédent et c'est précisément le cas dans votre rêve : votre sang détruit votre milieu vital car par vos désirs interdits vous avez souillé votre âme et votre corps et le sang de ce dernier anéantit ce qui vous entoure. Certains mythes de fin du monde en Asie Centrale illustrent de façon frappante l'association sang / feu céleste. Dans l'un de ces mythes le monde périt d'un incendie causé par la mort d'un arbre sacré qui répand son sang en s'écroulant, et ce sang ruisselant sur la terre se change en feu. Pour les Tatars de l'Altaï c'est un héros envoyé par le dieu suprême qui, combattant contre le diable répand sur la terre entière son sang qui se change en flammes.
g- Je me vois alors dans une caverne et je suis angoissé à l'idée d'y rester et d'être obligé, pour en sortir, d'emprunter dees passages étroits :
Afficher l'image en taille réellevous êtes ici face à une alternative, voire face à un dilemme. L'idée de rester dans la caverne ou de la quitter vous angoisse dans les deux cas. Les deux alternatives sont les suivantes : 1/ "soit je reste dans la caverne" signifie : "soit je persiste dans mon égocentrisme, dans le délit"; la suite, à savoir :"je suis angoissé" est la conséquence directe de cette décision :"alors je devrais sans cesse expier mes fautes et c'est justement cette appréhension du châtiment qui m'angoisse". 2/ "Soit je suis obligé pour en sortir d'emprunter des chemins étroits" signifie :"soit je quitte cette attitude égocentrique"; "et je suis angoissé" est aussi la conséquence directe de cette éventualité qui est :"mais cela ne se fera pas sans peine car il me faudra faire de lourds sacrifices, partager ce qui m'est le plus cher et surtout me décider à affronter la réalité. Ce ne sont là que des conséquences qui m'angoissent." La grotte à ici une double signification : elle donne accès aux mondes inférieurs ou infernaux. Habitation des premiers hommes, la caverne évoque historiquement la dimension instinctive et primitive Afficher l'image en taille réelledu développement individuel. Et en effet vous avez régressé au stade primitif de la possession exclusive accompagnée de l'éviction cruelle de vos rivaux. Mais dans sa fonction matricielle, la caverne est utilisée dans les rites initiatiques de passage. L'isolation plus ou moins prolongée, comme le simple passage à travers la roche, entrent dans le rituel de la seconde naissance et permettent d'accéder aux états supérieurs de conscience. Enfin, la Caverne ou la Grotte est le nom de la 18ème sourate du Coran. Elle occupe une place importante dans la révélation puisqu'elle est le lieu de la parole, l'espace de la connaissance qui permet de passer de l'ombre à la lumière. Le Prophète Mahomet avait pris l'habitude de méditations solitaires dans une grotte du Mont Hirâ. C'est là, par des songes d'abord, par des visions ensuite, qu'il eut, par l'intermédiaire de l'Ange Gabriel, la révélation de la mission dont Dieu l'investissait. La caverne de votre rêve a aussi ce double symbolisme : d'une part, elle symbolise votre esprit obscurci par ses désirs primitifs, redoutables pour les autres et pour lui-même; d'autre part elle symbolise la lucidité que vous devrez reconquérir douloureusement.

Le sens de votre rêve est en résumé le suivant : face aux difficultés économiques et affectives insurmontables, vous avez régressé au stade infantile durant lequel vous avez souhaité l'éviction de vos frères et soeurs pour être le seul bénéficiaire de la protection maternelle qui aux yeux de l'enfant le prémunit de tous les périls. Votre mère avait pour fonction dans ce rêve de vous apporter un bien-être en compensation de vos souffrances actueles. Mais accablé par votre remords et conscient de l'impossibilité de rester retranché dans ce passé si vous voulez avancer dans la vie, vous envisagez alors les deux seules alternatives entre lesquelles il vous faudra choisir ainsi que les conséquences de chacune. Votre rêve est l'expression de la phase actuelle d'indécision et d'expectative à laquelle vous avez conscience qu'il faut sans attendre mettre un terme de la façon la plus appropriée.
 

Chéguenni Mohamed 
Droits d'auteur : Chéguenni Mohamed, tous droits réservés. Article L.22-5 du code de la propriété intellectuelle. Seules les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective sont autorisées. De brefs extraits de l'information contenue sur ce site peuvent être librement commentés, reproduits ou traduits à des fins de recherche ou d'étude personnelle, mais ne peuvent être ni vendus ni utilisés à des fins commerciales. Toute utilisation de l'information provenant de ce site Web doit obligatoirement mentionner la source de l'information et l'adresse U.R.L. de la page correspondante . La reproduction ou la traduction de portions plus importantes ou toute utilisation des textes  et schémas à des fins autres qu'éducatives ou non commerciales, est subordonnée à l'obtention préalable d'une autorisation écrite formelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire